Un thermomètre sur votre téléphone portable !

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Placé sous l’aisselle du petit, Tucky enregistre en temps réel les variations de température corporelle. Et alerte les parents en cas d’élévation anormale.

Un capteur placé au niveau de l’aisselle et connecté  à votre smartphone. Le thermomètre Tucky est un dispositif qui émet un signal dès que la température corporelle de votre enfant augmente. En instantané, la moindre anomalie vous est communiquée à distance. Une idée ingénieuse en théorie qui ne fait pas forcément l’unanimité du côté des pédiatres.

Développé par la start-up e-TakesCare, le thermomètre Tucky surveille la fièvre des enfants de 0 à 5 ans, à distance et en continu. Disponible d’ici à l’été 2016, l’application sera gratuite et compatible à partir d’iOS 7.3 et Android 4. Le thermomètre, lui, coûtera 100 euros en pharmacie.

Comment ça marche ?

Placé sous l’aisselle du petit, Tucky enregistre en temps réel les variations de température corporelle. Et alerte les parents en cas d’élévation anormale. « Contrairement au thermomètre classique (…), un capteur d’activité intégré identifie les convulsions fébriles, une des complications les plus fréquentes lorsque la fièvre augmente brutalement », précisent les fabricants du thermomètre. « Facile à installer, l’adhésif double-face est adapté à la peau de l’enfant ». Constitué d’un matériau souple et hypoallergénique, il ne pèse que 8g.

Un véritable carnet de santé ?

« Le parent reçoit une notification et peut aussi enregistrer les différentes positions de l’enfant ». Autre option, entrer ses propres annotations (heure de prise du médicament ou du repas…) comme un véritable carnet de bord. Enfin, cette application fonctionne en réseau : elle permet de surveiller un ou plusieurs enfants à la fois.

Fausse surveillance ?

« Sur le plan technologique, il s’agit d’une belle innovation. Mais sur le plan pratique, ce gadget risque d’amplifier l’inquiétude des parents au lieu de l’atténuer », estime de son côté le Dr Rémy Assathiany, pédiatre membre de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA). « Il y 30 ans déjà, des dispositifs de prévention de la mort subite du nourrisson ont été mis sur le marché pour surveiller le risque de malaises sévères. Mais ces derniers se sont révélés inefficaces. En cas d’inquiétude sur le comportement à adopter lorsque l’enfant est malade, les parents doivent plutôt demander conseils à leur pédiatre ».

 

Le lien de l’article