La fièvre chez l’enfant

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Un phénomène naturel

La fièvre est une élévation de la température de l’organisme, en réponse à un virus ou une infection.

L’être humain est homéotherme, c’est à dire que sa température centrale reste stable quelque soit la température extérieure. Chez un enfant bien portant, elle est réglée autour de 37°C (+- 1°C), et varie au cours de la journée de 0,5 à 0,6°C (cycle circadien). Cette thermorégulation est assurée au niveau de l’hypothalamus antérieur, véritable thermostat du corps humain.

En présence d’une infection, ce centre thermorégulateur va ordonner une élévation de température, par le biais de substances chimiques appelées pyrogènes, sécrétées par certains globules blancs (les leucocytes et les macrophages). Une température plus élevée va permettre d’augmenter la vitesse de fonctionnement des cellules et d’accélérer les réactions de défense immunitaire.

On parle de fièvre lorsque :

  • Pour un nourrisson de moins de 3 mois, la température interne dépasse 38°C
  • Pour un enfant plus vieux, la température interne dépasse 38,5°C

La fièvre en elle-même n’est donc pas dangereuse, hormis pour les nourrissons et tant qu’elle ne dépasse pas de fortes valeurs (~ 41°C).

Vouloir la faire baisser n’est donc pas forcément le meilleur moyen d’aider un enfant à guérir. Ainsi, s’il est fiévreux mais ne se sent pas mal, la prise de médicaments antipyrétique n’est pas obligatoire.  Améliorer son confort peut être suffisant.

En présence d’un virus bénin, l’épisode de fièvre va durer généralement moins de 72h (3 jours). Au delà, la consultation d’un médecin est en revanche impératif.

Les bons réflexes

Les médecins conseillent aux parents de ne pas couvrir l’enfant, de le faire boire le plus souvent possible et d’aérer la pièce. “Des linges humides sur la tête peuvent être utiles, car ils favorisent la perte de chaleur corporelle”, explique le Pr Chantepie, président de la Société française de pédiatrie. “En revanche, les bains frais ne sont plus d’actualité. C’est désagréable pour le petit patient et l’efficacité ne dure pas”, ajoute-t-il.

Les médicaments

Les molécules disponibles sont au nombre de trois : le paracétamol, l’aspirine et les anti-inflammatoires de type ibuprofène. Le premier est sans doute le plus utilisé en première intention. “Le principe est d’utiliser un seul médicament. Les traitements en alternance ne sont pas recommandés”, rappelle le Pr Treluyer, pédiatre et pharmacologue à l’université Paris-Descartes. Enfin, ce spécialiste recommande aux parents de privilégier les médicaments dont la présentation indique les doses à administrer au bébé en fonction de son poids, plus faciles à utiliser.

Le suivi à distance et en continu de la fièvre est-ce possible ?

Grâce au thermomètre patch Tucky, les parents peuvent surveiller la fièvre de leurs enfants en continu et à distance. Placé sous l’aisselle à l’aide d’adhésifs double face hypoallergéniques et biocompatibles, Tucky va mesurer la température axillaire (méthode utilisée en maternité) et va envoyer les données sur le téléphone des parents et cela sans déranger l’enfant malade. Un gain de temps mais surtout de sérénité !

2 comments on “La fièvre chez l’enfant

Comments are closed.